Acinetobacter

A retenir : L’acinétobacter est présent sur le sol, dans l’eau, sur la peau saine de l’humain, et des animaux. L’acinétobacter se trouve dans l’urine de l’homme, le rectum, la trachée, le nez, la bouche ou la gorge. L’acinétobacter est également présent dans les aliments frais ou dans la nourriture altérée

Acinetobacter baumannii est une maladie sur laquelle les antibiotiques n’ont aucun effet. L’ancinetobacter est responsable de plusieurs épidémies d’infections comme des infections pulmonaires, et se retrouve plus souvent aux soins intensifs où les patients sont généralement fragiles. La transmission de l’acinetobacter se fait au contact de la main.

Caractéristiques

Les souches de l’acinétobacter sont constituées de Gram négatif, qui ne sont pas mobiles, et ne pouvant pas respirer. L’acinétobacter peut se présenter en forme de bacilles mesurant 0,9 à 1,6 µm de diamètre sur 1,5 à 2,5 µm de longueur.

L’acinétobacter est présent sur le sol, dans l’eau, sur la peau saine de l’humain, et des animaux. L’acinétobacter se trouve dans l’urine de l’homme, le rectum, la trachée, le nez, la bouche ou la gorge.

L’acinétobacter est également présent dans les aliments frais ou dans la nourriture altérée. Nous pensons ici à la carcasse de volaille, les poissons, les animaux de boucheries voire les produits laitiers.

Contrôle et prévention

Contrôler cette épidémie nécessite beaucoup d’efforts. Tout d’abord il faut veiller à ce que les règles d’hygiènes sont respectées. Ceci implique, se laver les mains aussi souvent que possible, nettoyer toutes les surfaces. Aussi comme mesure de prévention, on peut isoler les personnes infectées et faire un dépistage le plus tôt possible.

Il est également recommandé de signaler toute infection causée par l’ancinétobacter, de conserver les souches qui sont peut-être responsables de la maladie pour qu’elles soient analysées par les experts. Il faut aussi veiller à ce que les patients ne soient pas transférés dans d’autres unités et ainsi éviter la prolifération de l’ancinétobacter.

Au cas où il y a un transfert des patients, il faut préciser sur leurs fiches qu’ils sont porteurs de l’ancinétobacter ainsi évitant toute contamination

Antibiotiques

L’ancinétobacter résiste fortement aux antibiotiques comme la pénicilline G. Néanmoins en 1970, ils réagissaient sous l’effet de la majorité des antibiotiques. Les souches les plus résistantes aux antibiotiques se trouvent en milieu médical.

Les souches de l’Acinetobacter junii, de l’Acinetobacter lwoffii et de l’Acinetobacter genomospecies 13 réagissent plus sous l’effet des antibiotiques comparé aux autres.

Il est aussi à noter que l’ancinétobacter est peut-être résistant aux antibiotiques, toutefois, ils sont sensibles aux antiseptiques et à certains désinfectants.

Le taux de paludisme en baisse
Staphylococcus