Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative et évolutive du cerveau, qui porte gravement atteinte aux fonctions mentales et surtout à la mémoire, cette atteinte se caractérise par un déclin progressif et irréversible des facultés cognitives. C’est la forme de démence (réduction acquise des capacités cognitives) la plus fréquente chez les personnes âgées; elle représente environ 75 % des cas de démence sénile. Il faut distinguer les deux formes : la forme familiale et la forme dite sporadique (la plus répandue).

Symptômes

La maladie d’Alzheimer se caractérise habituellement par :

– Une altération de la mémoire à court terme (perte de mémoire sur des faits récents),

– Une incapacité à planifier

– Une perte du sens de l’orientation

– Des changements d’humeur ou de comportement

– Dépression, anxiété, surmenage…

Dans la plupart des cas, on évoque la notion des quatre A : Amnésie (atteinte de la mémoire|), Aphasie (troubles du langage), Agnosie (perte de sensations) et Apraxie (altération des gestes).

Facteurs de risque

– L’âge est le facteur de risque le plus important,

– Antécédents familiaux ou génétiques,

– Maladies cardiovasculaires précoces, l’hypertension et l’hypercholestérolémie,

– Solitude et dépression accroissent le risque de développer la maladie,

– Diabète,

– Traumatismes crâniens et les expositions aux substances toxiques (mercure, aluminium…).

Il faut noter que les femmes sont plus souvent touchées que les hommes.

Traitement

Il n’existe encore aucun traitement curatif de cette maladie. Toutefois, quelques médicaments peuvent freiner son évolution et améliorer les conditions de vie du patient comme les anticholinestérasiques et les antiglutamates. Ces médicaments atténuent les symptômes et rétablissent le fonctionnement cognitif. Cependant, le rôle de la famille et de l’entourage reste le plus essentiel pour accompagner le malade, aussi, les médecins encouragent la pratique régulière d’exercices physiques. Le traitement non-médicamenteux est une partie très importante de la prise en charge du malade comme la rééducation et la réhabilitation cognitive. L’exposition à la lumière naturelle semble jouer un rôle important dans la diminution des symptômes comme la dépression, la détérioration cognitive…

Prise en charge

Les traitements de la maladie d’Alzheimer sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie puisqu’elle est comptée parmi les Affections de Longue Durée (ALD 30) et par conséquent nécessitant des soins prolongés. Mais la prise en charge à 100 % ne concerne que les soins et les traitements liés à la maladie, en plus, si le praticien exerce en secteur 2, le patient aura à sa charge la différence entre le tarif de convention et les honoraires demandés. Le reste sera à sa charge en totalité ou en partie, selon les conditions de sa mutuelle.

Prévention

Des études ont montré qu’environ 60 % du risque global de développer la forme sporadique de la maladie d’Alzheimer est associé au mode de vie et non à l’hérédité. Donc il serait important de réduire les risques comme l’hypertension, l’hypercholestérolémie et le diabète tout en jouant sur notre alimentation (consommation d’aliments riches en Vitamine C et E, de fruits, d’huile d’olive…) et bien sur pratiquer régulièrement une activité physique tout en évitant le surpoids.

Athérosclérose
Anévrisme