Anévrisme

A savoir d’un anévrisme

Un anévrisme est la dilation localisée de la paroi affaiblie ou amincie d’une artère. Une poche de taille variable est formée à cause de la pression artérielle. Il peut se produire sur n’importe quelle artère du corps. Sa localisation et sa taille en déterminent la gravité. Une rupture d’anévrisme est fatale dans la majorité des cas puisqu’elle provoque un éclatement de l’artère, donc un saignement incontrôlable et interne. Cette maladie se produit rarement chez les personnes de moins de 55 ans.

Les causes d’anévrisme

Trois facteurs principaux sont étroitement liés à la formation d’un anévrisme. Il s’agit :
– d’une malformation de la paroi de l’artère ;
– d’un dépôt de graisse qui modifie la structure de la paroi artérielle ;
– de l’hypertension qui par les coups de pression irréguliers engendre une zone fragilisée de la paroi de l’artère.

Les symptômes d’un anévrisme

En règles générale, les anévrismes sont indolores, même les plus gros ne provoquent aucun symptôme. La présence d’un anévrisme est habituellement identifiée par hasard lors d’un examen d’imagerie. Lorsque cette anomalie artérielle grossit, des signes peuvent être perçus dans la région atteinte. Mais il est souvent trop tard, car ces symptômes signifieront tout simplement que l’anévrisme a grossi.

Traitement de l’anévrisme

L’anévrisme est malheureusement détecté lorsqu’il se rompt. Il faut donc traiter la rupture d’anévrisme. Une intervention chirurgicale d’urgence est nécessaire. Cette intervention est moins dangereuse si l’anévrisme ne s’est pas encore rompu. En principe un homme âgé de plus de 65 ans et qui a des antécédents familiaux d’anévrisme ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) hémorragique, doit demander à passer des examens de dépistage. Cela peut réduire le nombre de ruptures.

Prise en charge

L’anévrisme ou la rupture d’anévrisme ne fait pas partie des affections longue durée (ALD). Pour tout ce qui est examen de dépistage, la plupart des techniques utilisées est remboursée à hauteur de 70% du tarif conventionnel par la Sécurité sociale. En ce qui concerne les interventions chirurgicales, il est recommandé de trouver une excellente mutuelle chirurgicale qui pourra prendre à charge le ticket modérateur (reste à charge) et les frais d’hospitalisation non reconnus par l’assurance maladie. La mutuelle santé vous proposera des remboursements de vos honoraires chirurgicaux et vos frais d’hospitalisation comme la chambre particulière, lit d’accompagnant, forfait journalier hospitalier, frais de séjour et d’analyse entre autres.

Prévention d’un anévrisme

-Une hygiène de vie correcte ;
-Une hygiène alimentaire au quotidien ;
-Une activité physique ;
-Arrêter le tabagisme ;
-Lutter contre l’hypertension artérielle ;
-Lutter contre l’obésité ;
-Lutter contre le diabète ;

Lutter contre les dyslipidémies (hypercholestérolémie, hypertriglycidémie).

Athérosclérose
Alzheimer