Arthrose

L’arthrose est une affection chronique qui provoque des douleurs articulaires, le plus souvent au niveau du genou, de la hanche et de la colonne vertébrale. L’affection fait que le cartilage qui empêche naturellement les os de frotter l’un sur l’autre s’use et perd son élasticité et sa capacité d’amortissement entrainant l’apparition de raideurs et de blocages. Naturellement, le cartilage se construit et se dégrade alternativement, or, dans le cas de l’arthrose il tend plus vers la dégradation, on parle alors de dégénérescence progressive du cartilage. C’est la maladie rhumatismale la plus fréquente.

Symptômes

Variant d’une personne à l’autre, les symptômes se présentent comme suit :

– Douleurs dans l’articulation concernée, s’atténuant durant le sommeil et s’intensifiant au réveil

– Raideur de l’articulation

– Perte progressive de la mobilité et de la flexibilité des articulations

– Apparition de petites bosses au niveau de l’articulation

– Difficulté d’accomplir des taches simples (manipuler des objets, bouger, s’habiller…)

Occasionnellement, Le patient souffre de poussées in?ammatoires (douleur et rougeur de l’articulation).

Causes

L’arthrose peut être favorisée par plusieurs facteurs :

– Des prédispositions génétiques, le caractère héréditaire de la maladie est prédominant,

– L’obésité provoque le surchargement des articulations,

– Des utilisations excessives de certaines articulations au travail ou dans un sport,

– Anomalie dans la position de l’articulation,

– Être peu actif physiquement,

– Le vieillissement des articulations,

– Séquelles de fractures.

La maladie atteint plus fréquemment les femmes que les hommes.

Traitement

Les traitements varient selon l’intensité des symptômes. Ils se basent principalement sur des antalgiques comme le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS, dans certains cas, des médicaments sont injectés directement dans l’articulation douloureuse. Mais les médicaments ne suffisent pas à eux seuls à traiter l’arthrose. Ainsi, le médecin peut également faire appel à des orthèses, au thermalisme qui s’avère très efficace ou bien à la kinésithérapie qui évite que l’articulation ne s’enraidisse et permet la mobilité de l’articulation. Dans les cas sévères, une intervention chirurgicale est nécessaire pour la pose d’une prothèse articulaire.

Prise en charge

Les injections ne sont remboursées par l’assurance maladie que si elles sont réalisées par un rhumatologue, un médecin spécialisé en réadaptation ou un chirurgien orthopédiste. Les séances de kinésithérapie sont remboursées à 60 % par la caisse d’assurance maladie et les 40 % restants sont pris en charge par la mutuelle (si vous en avez). Une cure thermale peut être prise en charge car l’arthrose entre dans le domaine médical de la rhumatologie, les honoraires sont remboursés alors à 65 % et le forfait à 70 %, dans ce cas il faudrait vérifier auprès de la mutuelle si la différence sera remboursée. Il est important d’adhérer à une mutuelle pour suivre son traitement tout en étant couvert.

Prévention

– Maintenir un bon poids,

– Pratiquer régulièrement un exercice physique tout en protégeant ses articulations pour diminuer les risques de blessure,

– Bien marcher, il ne faut pas planter les talons dans le sol en marchant pour ne pas faire subir aux genoux et aux hanches des impacts brutaux,

– Bien choisir ses chaussures, opter pour celles qui ont des semelles confortables,

– Dans le cas d’une articulation douloureuse, la garder en position immobile et la refroidir avec un sac de glace.

Arthrose Cervicale
Arthrite juvénile