Asthme allergique, une difficulté à respirer

L’asthme allergique correspond à un asthme causé par l’allergie. À long terme, les crises allergiques peuvent s’amplifier et devenir un asthme. Les crises allergiques incitent le développement des rhinites et, par conséquent, provoquent une réaction des parois des bronches et du nez. Les bronches se resserrent et les parois grossissent, un mucus épais apparait. L’espace disponible pour l’air diminue considérablement. L’asthme allergique se traduit ainsi par une inflammation chronique des bronches, occasionnée par une crise allergique pouvant se manifester de manière saisonnière ou l’année entière.

Symptômes de l’asthme allergique

Bien qu’il puisse y avoir plusieurs types d’asthme, les symptômes sont identiques. L’état d’une personne présentant une crise d’asthme allergique est plus grave. Lorsque survient la crise allergique, la réaction des bronches est violente. Les symptômes se caractérisent par une difficulté à respirer, connue sous le terme de dyspnée, et une suffocation au niveau de la cage thoracique.

Quel traitement ?

Pour traiter l’asthme allergique, un bronchodilatateur est utilisé pour la dilatation des bronches et pour leur redonner un volume satisfaisant. En cas de crises répétitives, un traitement de fond est indiqué.

Apnée du sommeil
Angine blanche