Calicivirus

A retenir : Les épidémies peuvent être transmises par les voies alimentaires et hydriques

Les calicivirus humains (HuCV) sont rattachés aux genres Norovirus et Sapovirus de la famille des Caliciviridae. Les gastro-entérites aiguës sont à l’origine de ces virus. En raison de leur grande variabilité génétique, il est difficile de déceler ces virus ARN.

Mode de transmission

Le calicivirus peut se transmettre d’une personne à une autre, en fonction du mode féco-oral, pouvant être de manière directe ou par l’intermédiaire de surfaces contaminées. Les aérosols développés au moment des vomissements favorisent l’émission et sont capables de souiller les surfaces, comme les téléphones, tapis et poignées de porte.

En outre, les épidémies peuvent être transmises par les voies alimentaires et hydriques. Par conséquent, elles sont accompagnées d’une émission de la maladie de personne à personne par transmission secondaire. Les coquillages, sandwichs, salades, légumes et fruits frais ou congelés et pâtisserie peuvent être contaminés.

Il existe divers facteurs secondant un impact considérable des infections à norovirus, surtout au cours des épidémies :

  • Une dose infectieuse faible peut provoquer la maladie. Il s’agit néanmoins d’une dose se distinguant en fonction des souches.
  • L’excrétion de quantités considérables de virus.
  • Une forte présence de ces virus dans l’environnement.
  • Des porteurs asymptomatiques présents et des risques de transmission de l’infection par un patient pendant les phases pré-symptomatiques et post-symptomatiques, l’excrétion étant possible sur une durée supérieure à trois semaines.

Diagnostic

Les infections à calicivirus humains au cours des épidémies, surtout pour les norovirus, sont diagnostiquées en se basant sur des caractéristiques cliniques et épidémiologiques de la pathologie.

Les calicivirus humains sont biologiquement directement diagnostiqués. Bien que la microscopie soit employée dans le diagnostic des HuCV, cette méthode demeure peu sensible et requiert un personnel expérimenté. Il est aujourd’hui possible de retrouver des techniques immuno-enzymatiques. Néanmoins, en raison de leur faible sensibilité, en cas de négativité, le résultat obtenu n’est pas tout à fait fiable. En outre, ces techniques s’associent seulement aux norovirus. L’outil de choix reste l’amplification génique par RT-PCR.

Prévention

En prenant des dispositifs classiques d’hygiène des mains et de désinfection des surfaces, il est possible de prévenir efficacement les infections à calicivirus. En ce qui concerne la transmission des épidémies par les aliments contaminés de manière hydrique, causée par l’introduction du virus par le personnel infecté, en cas d’épisode de gastro-entérites, des mesures d’arrêt de travail doivent être prises, ainsi que des mesures strictes d’hygiène.

Bacillus Cereus
Botulisme