Deux molécules pour guérir de l’hépatite C

Deux molécules, notamment Telaprevir et Boceprevir, permettent aujourd’hui de guérir de l’hépatite. Pouvant évoluer en cirrhose ou en cancer de foie, l’hépatite C est un virus qui ne bénéficiait jusqu’ici d’aucun traitement guérisseur.

Un taux de guérison plus élevé chez les porteurs du génotype I

Cette découverte présentée au Congrès de l’American Association for the Study of Liver Disease offre un espoir de guérison, particulièrement aux porteurs du génotype I.

Ces deux antiviraux inhibiteurs, Telaprevir et Boceprevir, étaient jusqu’ici connus pour prévenir la multiplication du VIH. Ils seraient aujourd’hui aussi efficaces contre le virus de l’hépatite C. En effet, 70% des patients jamais traités ont répondu favorablement au traitement réalisé à partir de l’une de ces molécules. 60% des patients porteurs du génotype I ont connu une guérison. De nombreuses études avec des résultats encourageants pour les autres génotypes ont aussi été présentées à ce Congrès.

Selon les phases d’essais cliniques, ces deux molécules seraient de plus, sans grand effet secondaire. Le traitement est proposé sur une durée de 3 à 6 mois.

Manucures et pédicures responsables de l’apparition des hépatites B et C
Guérir l’Hépatite C