DMLA : de nouveaux traitements pour prévenir sa progression

Selon les chercheurs du « Trinity College » de Dublin, il serait possible de prévenir la progression de la DMLA en utilisant une composante inflammatoire connu sous le nom de « IL-18 ».

Gage d’espoir pour les personnes âgées

En effet, la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) est une maladie de la rétine qui affecte principalement les seniors. Elle se caractérise surtout par une réduction de la sensibilité à la lumière et aux détails ainsi qu’une perception déformée des formes. Dans certains cas, vous pouvez aussi apercevoir une tâche grise ou noire devant la rétine. Généralement, la DMLA conduit à une perte totale et irréversible de la vision.

Ainsi, les chercheurs espèrent utiliser la composante « IL-18 » pour établir un traitement efficace visant à limiter la progression des symptômes. Sarah Doyle, scientifique, précise que cet élément agit principalement comme un anti-facteur angiogénique, qui permet de freiner la progression de la maladie.

Les plus grandes avancées scientifiques de 2011
AVC : le fardeau des séquelles