Fatigue chronique : Une maladie qui épuise

Le syndrome de la fatigue chronique, aussi connu comme la maladie d’encéphalomyélite myalgique, a pendant longtemps manqué de reconnaissance dans le monde médicale. Caractérisé par une fatigue permanente inexpliquée, poussant parfois vers la dépression et le stress, ce syndrome est aujourd’hui reconnu par l’OMS, comme une maladie chronique.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette maladie, qui détériore à la fois la santé physique et mentale, ne s’améliore pas qu’avec le repos.

Quant la fatigue se montre récalcitrante

Que ce soit après une bonne nuit de sommeil ou de repos, la fatigue se manifeste toujours. Malheureusement, la médecine actuelle ne dispose pas de thérapie ni de médicaments pouvant éliminer ce syndrome. Le meilleur moyen pour en déterminer sa présence est de favoriser le dialogue avec votre médecin traitant.

Ce dernier pourra, au moyen d’un diagnostic, faire la liaison entre les malaises engendrés par cette maladie, afin de vous proposer un traitement adapté. En effet, la fatigue chronique se caractérise aussi comme un symptôme.

D’après les professionnels de santé, il pourrait résulter des conséquences autre que le manque de sommeil ou d’activités physiques intenses, à savoir d’infection virale, une mauvaise alimentation, ou dérèglement du système immunitaire. En outre, cette baisse d’énergie peut tout aussi être attribuée à une fibromylagie, une mononucléose ou à la tension artérielle.

Des traitements parcellaires mais efficaces

Lutter contre la fatigue chronique n’est pas évidente si la cause n’est pas déterminée. Toutefois, la fatigue chronique peut être vaincue si aucune cause physique n’a été recensée. D’une part un traitement médicamenteux est prescrit afin de réduire les douleurs musculaires .D’autre part une activité physique régulière et progressive, associée à une therapie cognito-comportementale, en occurrence la psychothérapie, forment partie de nouvelles approches thérapeutiques prometteuses contre la fatigue chronique selon une étude britannique.

Maladies auto immunes – défaillance du système immunitaire
Maladie de Crohn : existe-t-il un traitement ?