Halitose

L’halitose est communément connue sous le nom de « mauvaise haleine ». En dépit du fait qu’elle ne soit pas un grave problème de la santé, l’halitose peut devenir source de véritable handicap sur le plan social.

Aliments et halitose

Les aliments absorbés sont la cause principale de l’halitose. Effectivement, l’oignon, l’ail, certaines variétés de poissons, les aliments gras et les viandes résultent dans la diffusion d’une mauvaise haleine. Après avoir digéré ces aliments, les substances volatiles ou agents chimiques sont absorbés dans l’afflux sanguin et sont véhiculés vers les poumons, où ils sont diffusés dans le souffle.

Haleine de la faim

L’exhalation des produits de dégradation dans l’organisme des protéines, qui servent d’énergie, se fait par les poumons. Le jeûne, la faim, les régimes qui consistent à diminuer l’apport calorique ou lorsqu’une personne saute son repas, l’«haleine de la faim » peut en résulter.

En raison de l’absence du flux de salive pendant le sommeil, la putréfaction de la salive et les débris qui se trouvent dans la bouche sont à l’origine d’une mauvaise haleine au réveil le matin.

Autres facteurs à tenir compte

D’autres éléments peuvent être responsables de l’halitose :

  • L’alcool
  • Le tabac
  • Les dentiers
  • Les infections sinusales ou les infections pulmonaires chroniques
  • Une grossesse
  • Une maladie des gencives ou une affection des gencives conduisant au déchaussement des dents et à la formation des poches dans les gencives. Ces poches réfugient des bactéries et émettent une mauvaise haleine.
  • Une tuméfaction des végétations adénoïdes ou des amygdales, d’où une respiration par la bouche.
  • Des maladies systémiques, comme les maladies hépatiques, les troubles rénaux ou le diabète.
  • Des infections sinusales ou pulmonaires chroniques
  • Un brossage des dents déficient ou encore l’emploi irrégulier du fil dentaire
  • L’administration de certains médicaments, notamment les médicaments qui entraînent une réduction du flux de salive, rendant la bouche sèche (décongestionnants, antipsychopatiques, antidépresseurs et médicaments contre ‘hypertension).

Diagnostic

Il est possible de faire un auto-diagnostic pour savoir si vous présentez l’halitose. Léchez votre poignet. Attendez quelques secondes qu’il soit sec. Sentez-le. Vous pouvez également utiliser une autre technique. Les mains en porte-voix et respirez votre haleine. En cas de doute, vous pouvez consulter un chirurgien dentiste.

Traitement

Vous pouvez utiliser des produits de menthe et de rince-bouche pour contrôler provisoirement votre haleine.

Il importe d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire et de vous rendre régulièrement chez votre dentiste.

Pour prévenir la mauvaise haleine, un brossage régulier est grandement recommandé, soit deux fois par jour, et nettoyez-vous la langue à l’aide d’une gratte-langue. N’oubliez pas d’utiliser un fil dentaire. Réduisez ou arrêtez la consommation du tabac.

L’abcès dentaire de A à Z