L’OMS sous-estime le nombre de victimes du paludisme

Pour prendre connaissance du taux exact de morts suite au paludisme sur le plan mondial, le Pr Christopher J.-L Murray et Alan D. Lopez ont conduit une recherche, dont le coût a été financé par la fondation Bill et Melinda Gates. Les chiffres obtenus ne sont pas conformes aux statistiques officielles de décès de l’OMS. Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé parle de 655 000 cas de décès, la nouvelle étude a identifié 1 240 000 cas de mortalité, soit le double de ce qui était annoncé.

L’Afrique, la plus touchée

Les auteurs soulignent qu’en 2011, le taux de mortalité dû au paludisme au niveau mondial a doublé. Les pays les plus touchés par ce fléau ne sont autres que les pays africains, notamment 500 000 morts en 1980, 1 613 000 en 2004 et 1 333 000 en 2010. Les principales victimes sont les adultes, avec 435 000 cas de mortalité en 2010 en Afrique et 89 000 dans les autres pays du monde. Dans les pays du Sud, le paludisme est identifié comme la principale cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans ainsi que chez les femmes enceintes.

Cellulite
Calvitie précoce