Le lupus

Le lupus est une maladie auto-immune et inflammatoire, survenant quand le système immunitaire s’attaque aux cellules du soi (il fabrique des anticorps contre ses propres cellules). Appelé lupus disséminé (systémique) car il peut toucher plusieurs zones du corps, principalement les articulations et la peau, parfois, la maladie peut atteindre des organes vitaux (les reins, le système nerveux central, le cœur…etc.).

Il existe plusieurs types de lupus, dont le lupus érythémateux disséminé (le plus répandu), le lupus discoïde érythémateux, le lupus médicamenteux et le lupus néonatal.

Le lupus est une maladie chronique touchant principalement les jeunes femmes, entre 18 et 40 ans. Cette prépondérance féminine est de 9 femmes pour 1 homme.

Symptômes

Les symptômes diffèrent d’un individu à l’autre :

– Lésion rouge sur le visage partant de la racine du nez vers les pommettes en forme d’ailes de papillon,

– Fatigue extrême,

– Taches rouges sur la peau (couramment aux paumes, mains et coudes)

– Douleurs articulaires, raideur et gonflement des articulations (particulièrement, doigts et poignets),

– Toux et douleur à la poitrine causée par l’atteinte des poumons,

– Sécheresse oculaire,

– Fatigue et fièvre,

– Perte de poids inexpliquée,

– Sensibilité aux rayons solaires,

– Douleurs musculaires.

Occasionnellement, on note une anémie, des maux de tête et une perte de cheveux.

Causes

Les causes exactes du lupus restent encore mal connues, toutefois, il existe des hypothèses plus ou moins confirmées :

– La prédisposition génétique et hérédité (famille lupique), ainsi des études récentes ont montré que 4 ou 5 gènes jouraient un rôle dans la pathologie, l’un d’eux serait localisé sur le chromosome 6,

– Déficience du système immunitaire,

– Les hormones et plus particulièrement les œstrogènes (aggravation de la maladie au moment de la grossesse),

– L’exposition aux rayons solaires et à certains produits,

– Le stress,

– Les infections virales.

Tous ces facteurs ont une influence sur le système immunitaire qui ne reconnait plus ses propres cellules et par conséquent, sécrète des substances pour les attaquer et les détruire.

Traitement

Le traitement repose essentiellement sur 4 catégories de médicaments :

– Les Anti-inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS), pour soulager les douleurs, quand les poussées ne sont pas trop sévères le Tylenol® et l’Atosol® sont recommandés, l’automédication est fortement déconseillée car elle peut augmenter le risque de complications (surtout au niveau des reins),

– Les corticoïdes, comme la prednisone et la méthylprednisone, sont très efficaces pour réduire l’inflammation et contrôler les symptômes surtout quand la maladie atteint plusieurs organes. Des crèmes à base de corticoïdes peuvent être utilisées pour le traitement des éruptions cutanées,

– Les anti-malariques, l’hydroxychloroquine (Plaquenil®) et la chloroquine (Aralen®) pour soulager la douleur, réduire le gonflement des articulations et traiter les éruptions cutanées.

– Les immunosuppresseurs, pour diminuer l’activité du système immunitaire orientée contre ses propres cellules (le cyclophosphamide (Cytoxan®), l’azathioprine (Imuran®) et le mycophénolate mofétil (Cellcept®)).

Prise en charge

Le lupus est une maladie « orpheline » et chronique, c’est pour cela qu’il est compté parmi les Affections de Longue Durée (ALD 30), il porte le numéro 21 sur la liste (ALD21), le patient bénéficie d’une prise en charge à 100 % par l’assurance maladie, cependant, si le médecin traitant exerce en secteur 2, le patient aura à sa charge la différence entre le tarif de base et les honoraires demandés, donc les dépassements d’honoraires ne sont pas inclus, c’est pour cela qu’il faudrait vérifier avec la mutuelle les conditions de prise en charge du reste des frais.

Conseils

La cause du lupus est encore mal définie, c’est pour cela que sa prévention est immaitrisable, or, des mesures peuvent atténuer les symptômes et éviter qu’ils s’aggravent :

– Bien se reposer et dormir (entre 8 et 10 heures par jour),

– Consulter régulièrement chez le médecin et prendre son avis avant de prendre un médicament,

– Faire régulièrement des activités physiques d’intensité modérée (exercices respiratoires, relaxation, méditation, biofeedback…etc.),

– Avoir une alimentation saine et équilibrée,

– Éviter une exposition excessive aux rayons ultraviolets du soleil et porter un chapeau, des lunettes et des habits à longues manches,

– Réduire la consommation du tabac,

– S’informer le plus possible au sujet du lupus.

Bronchiolite
Borrelia