Le Stylo injecteur contre l’hépatite accusé de dysfonctionnement

Un médecin niçois a pointé du doigt le stylo injecteur, l’élément principal dans le traitement de l‘hépatite C. Les utilisateurs ont déclaré certains dysfonctionnements du stylo injecteur. Ce dernier bloque et n’administre pas la dose de ViraferonPeg nécessaire pour le traitement de la maladie.

Moins effrayant qu’une seringue

Le stylo injecteur est grandement utilisé dans le traitement car il est facile à utiliser et suscite moins d’effroi comparé à une seringue. Le stylo injecteur est un produit du laboratoire américain Merck. Il a été élaboré de sorte à administrer la dose quotidienne de ViraferonPeg aux patients en traitement de l’hépatite C.

Mise à l’évidence des dysfonctionnements

L’Agence Européenne des médicaments avait interdit la commercialisation de ce produit après que quelques lacunes dans son fonctionnement ont été détectées. Ce dernier se bloque et le patient continue à croire qu’il suit son traitement normal alors que ce n’est pas le cas. Les conséquences peuvent être graves car la maladie peut s’empirer. La santé du patient est alors en danger d’où l’importance de revoir les fonctionnalités du stylo injecteur.

La branche française du laboratoire Merk a été contactée par les autorités concernées et les démarches sont en cours pour trouver une solution à ce problème.

Deux molécules pour guérir de l’hépatite C
Manucures et pédicures responsables de l’apparition des hépatites B et C