Lombalgie chronique

La lombalgie renvoie aux douleurs au bas du dos. Elle peut être inflammatoire (tassement de la colonne vertébrale), mécanique (arthrose) ou d’origine viscérale (rein, appareil urinaire ou génital affectés, aorte ou moelle épinière lésées).

Cette pathologie est fréquente, mais ne représente aucun signe de nocuité.

Souffrir de la lombalgie chronique n’a pas d’âge ; l’apparition de la pathologie peut débuter à 15 ans ou 45 ans.

Causes de la lombalgie chronique

Dans environ 90 % des cas, la lombalgie est bénigne, ne représentant aucune lésion majeure pouvant expliquer les douleurs ressenties. L’origine de ces maux est au niveau des disques intervertébraux, aux vertèbres, aux muscles, mais la source ne peut être déterminée avec exactitude, car les douleurs disparaissent aussi spontanément que leur apparition.

Vous êtes nombreux à avoir vécu un jour une lombalgie. Découvrez les causes de cette pathologie qui fait souffrir plus d’un.

  • Lésion à un muscle, tendon ou ligament due à un effort inhabituelle.
  • Dégénérescence discale due au vieillissement ou sport entraînant une pression sur la colonne vertébrale.
  • Hernie discale due aux mauvaises postures, surplus de poids, grossesses, dégénérescences discales.
  • Problème gynécologique due aux règles douloureuses ou endométrioses qui se ressentent au niveau du bas du dos.
  • Spondylolisthésis due à une faiblesse congénitale au niveau des vertèbres ou suite à un traumatisme.
  • Arthrite, arthrose ou ostéoporose souvent liées à l’âge.

La douleur devient chronique lorsque le patient émet un reflexe de protection à la sensation d’une douleur ; provoquant ainsi une contraction des muscles près de la partie sensible. Cette contraction provoque à son tour une douleur et déclenche ainsi une douleur chronique.

Symptômes de la lombalgie chronique

Chaque patient représente des symptômes différents à cause des nombreuses sources de la douleur.

Vive douleur qui apparaît subitement sous formes de contraction des muscles après un faux mouvement, suite à :

  • lésion musculaire, entorse ligamentaire, rupture ou déplacement d’un disque.
  • Douleur qui apparaît le matin et disparaît après des mouvements et étirements, suite à un traumatisme musculaire
  • Douleur qui s’étend jusqu’aux jambes, suite à une névralgie sciatique ou hernie discale.
  • Douleur plus intense la nuit peut être due à une inflammation, un organe malade ou une tumeur.

Diagnostic et traitement de la lombalgie chronique

Une maladie grave (cancer, infection ou fracture vertébrale) peut être à l’origine des douleurs lombaires. Dans ce cas, il est important de consulter un médecin pour déterminer l’origine de la lombalgie chronique pour vous procurer les soins nécessaires.

Repos du dos

Afin de maîtriser la douleur, il faut éviter les mouvements brusques. Pour éviter d’aggraver sa blessure, un repos du dos est nécessaire.

Ceinture lombaire

Le port de la ceinture aide à réduire les risques des faux mouvements et permet de diminuer l’utilisation des médicaments tout en soulageant la douleur.

Médicaments

Vos douleurs persistent ? Prenez des acétaminophène, anti-inflammatoires non stéroïdiens ou relaxants musculaires pour soulager la douleur.

Exercices et thérapies

Les exercices et thérapies ne vous aideront pas si vous souffrez de lombalgie aiguë. Mais les patients de lombalgie subaiguë ou chronique peuvent effectuer des exercices pour atténuer la douleur.

Marche, natation, cyclisme peuvent être recommandés.

Pour de meilleurs résultats, tentez : yoga ; chiropratique ; ostéopathie ; acupuncture ; hydrothérapie ; massothérapie.

Chirurgie

La chirurgie peut décomprimer un nerf comprimé lorsqu’il y a une faiblesse musculaire ; mais la douleur ne disparaît que partiellement.

Recommandée uniquement si l’état du patient ne s’améliore pas après tout traitement prescrit.

Blastocystis Hominis
Anthrax