Lombalgie

Une lombalgie désigne des douleurs chroniques pouvant être invalidantes (lombalgie) ou aiguës (lombago) touchant le rachis lombaire paravertébrale, effectivement, cette partie du dos supporte la charge corporelle et la sollicitation par différents mouvements et tâches que l’individu effectue quotidiennement. Elle associe une souffrance articulaire ou discale à une douleur musculaire. Elle est très fréquente, 90 % des individus souffriront un jour d’un mal de dos au cours de leur vie surtout avec les habitudes de vie sédentaires.

Il faut savoir que la lombalgie est une affection qui coûte beaucoup aux systèmes de soins sanitaires, en plus, elle représente une cause courante d’absentéisme au travail.

Symptômes

– Douleur de la région lombaire (partie inférieure du dos),

– Douleur brutale et brusque lors d’un effort.

– Douleur descendant vers les fesses, les cuisses et les genoux,

– Concentration des douleurs après des mouvements et des efforts,

– Soulagement au repos et pendant la détente,

– Crispation soudaine et intense des muscles,

– La lombalgie peut être accompagnée d’une sciatique.

Selon la durée des symptômes, on parle de lombalgie chronique (plusieurs années) ou de lombalgie aiguë (quelques jours).

Causes

La lésion du segment mobile intervertébral peu importe son origine, est souvent la cause de la lombalgie, elle peut être d’ordre traumatique (faux mouvements, foulure d’un muscle ou d’un ligament, chute…) ou dégénérative (arthrose). La douleur provient de la compression du cordon nerveux par le cartilage, qui se déplace suite au gonflement et à la rupture du disque pressé.

Traitement

Les analgésiques, les anti-inflammatoires et les relaxants musculaires peuvent soulager la douleur, mais seulement sur une courte période.

Toutefois, la médecine classique à elle seule ne peut pas traiter à long terme, c’est pour cela, qu’il faudrait adopter des approches plus efficaces telles que : le mind-body (corps-esprit), la kinésithérapie, les exercices d’étirements, la marche, la neurostimulation électrique transcutanée (TENS)…et en dernier recours, la chirurgie qui vise généralement la décompression du nerf qui cause la douleur.

Prise en charge

La lombalgie en tant que maladie n’est pas prise en charge par le régime obligatoire, toutefois, les traitements médicamenteux et physio-thérapeutiques peuvent l’être, en effet, depuis mai 2005, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport sur la prise en charge de la lombalgie commune en kinésithérapie, ce qui fait que les séances sont couverts à 60 % par l’assurance maladie, alors que les 40 % restants sont pris en charge par la mutuelle santé du patient (s’il en possède).

Prévention

Parfois, pour éviter le passage à la chronicité, il faut adopter ces pratiques :

– Adapter le dos au poste de travail et améliorer sa posture,

– Utiliser une literie récente et bien adaptée,

– Faire des exercices physiques réguliers pour renforcer les ligaments et les muscles du dos,

– Perdre du poids.

Bronchiolite
Borrelia