Manucures et pédicures responsables de l’apparition des hépatites B et C

Fréquenter des instituts de manucure et pédicure ou se rendre chez le barbier augmente les risques de survenue des hépatites B et C. C’est en effet ce qu’a révélé le Congrès du Collège américain de gastroentérologie.

Lien entre matériel désinfecté et hépatites

La présidente de la Confédération nationale des Instituts de beauté parle des risques accrus dans certaines boutiques, surtout celles avec des asiatiques à la tête n’ayant reçu aucune formation. En revanche, chez les esthéticiennes diplômées, les clients n’encourent pas de tels risques. Ces dernières ont suivi des cours de biologie pendant 2 ans et respectent les consignes pour prévenir la transmission des maladies. Après le passage de chaque client, le matériel réutilisable est désinfecté.

Absence d’hygiène

Les résultats obtenus à partir des études conduites dans environ 30 cabinets sont toutefois contradictoire. Les esthéticiennes pratiquant les manucures et pédicures négligent l’aspect hygiénique : le matériel n’est pas nettoyé, les désinfectants sont remplacés par des détergents, la lame de gouge mal stérilisé est de nouveau utilisé…

Instaurer de nouvelles lois

À l’opposé des centres de perçage, de tatouage et de maquillage, et des salons de coiffure, il n’y a pas des normes d’hygiène et de salubrité en vigueur dans les instituts de manucure et pédicure.

Deux molécules pour guérir de l’hépatite C
Guérir l’Hépatite C