Oreillons

A retenir : Les oreillons représentent une maladie virale extrêmement contagieuse qui affecte le plus souvent les enfants entre quatre et cinq ans. Après avoir été infecté, le patient développe une immunité solide au virus. Les bactéries logent principalement dans les testicules, le système nerveux, le pancréas et les glandes salivaires.

Manifestations de la maladie

Comme les oreillons sont asymptomatiques, ils présentent des symptômes uniquement dans de très rares cas. En effet, plusieurs personnes ne savent même pas qu’ils sont atteints. Certains patients peuvent ressentir une légère sensation de brûlure au niveau du cou et de la mâchoire. Les joues sont également gonflées et le visage prend la forme d’une poire.

On subit aussi une inflammation de la glande parotide et la période d’incubation est de trois semaines. Vous pouvez faire une fièvre modérée accompagnée de subites douleurs au niveau des oreilles et de l’abdomen. Une perte d’appétit peut aussi se manifester.

Les garçons ayant passé le cap de la puberté sont à risque de développer une inflammation des testicules (orchite). Bien que ce mal ne présente généralement pas de conséquence majeure, il peut rarement entraîner à la stérilité, surtout lorsque les deux testicules sont atteints.

Les femmes adultes qui souffrent d’oreillons développent parfois une infection bénigne des ovaires, mais le risque d’infertilité est presque non-existant.

Dépistage et prise en charge

Pour un dépistage et diagnostic plus précis, les acteurs de santé effectueront une palpation de la parotide. Certains médecins peuvent aussi faire un prélèvement par ponction lombaire afin d’écarter les risques d’une atteinte méningée.

Alors qu’on ne peut pas traiter la maladie, les malades doivent attendre que le virus s’atténue par lui-même. Pendant ce temps, on doit renforcer le système immunitaire en consommant une grande quantité de jus d’orange ou de pamplemousse. Mangez les aliments mous et évitez les repas acides. Votre médecin peut aussi vous prescrire des médicaments pour soulager les symptômes comme les maux de tête, la fièvre et les douleurs musculaires. Des soins de la bouche s’avèrent efficaces pour minimiser les douleurs au niveau de la gorge.

En guise de prévention, on doit impérativement vacciner son enfant contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Un rappel s’effectue généralement dès l’âge de trois ans.

Bronchiolite
Borrelia