Patients de MPOC: ils ne déclarent pas les crises pulmonaires

Une étude effectuée auprès des médecins et des patients met l’accent sur un fait inquiétant. Les crises pulmonaires graves ne sont pas déclarées par les patients qui souffrent de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Première cause d’hospitalisation

Les crises pulmonaires affaiblissent le patient souffrant de MPOC. L’état de santé de celui-ci se dégrade. Le fait que ces patients ne mentionnent pas ce détail à leur médecin, la prise en charge est retardée et les mesures aussi.

Les patients de maladie pulmonaire obstructive chronique ont tendance à banaliser les crises pulmonaires. Ils ne prennent pas en considération les complications qu’elles peuvent générer. À noter que les crises pulmonaires chez les patients de MPOC sont plus dangereuses que les crises cardiaques. Le risque de succomber à la maladie augmente considérablement après les crises pulmonaires.

Alerter les patients

Le rapport publié, dernièrement par COPD Canada avec la collaboration du Regroupement canadien des médecins de famille en santé respiratoire, vise à informer les patients de l’importance de déclarer les crises pulmonaires pour pouvoir prendre de l’avance sur la maladie.

Cellulite
Calvitie précoce