Quand consulter un pychologue ?

Ne nous faisons pas d’illusions : décider d’aller voir un psychologue n’est pas une décision facile. Il est vrai que nous vivons à une époque d’ouverture d’esprit et d’absence de préjugés. Cependant, lorsqu’il s’agit de certaines choses, il n’y a rien à faire. Le gars va voir un psychologue, disent certains sans bruit. À partir de ce moment, la personne sera toujours entouré de regards suspicieux et charitables. Beaucoup de gens montrent une réelle aversion pour les psychologues. Beaucoup de gens pensent qu’ils sont des apprentis sorciers qui donnent des conseils évidents et qui gagnent à perdre du temps avec les patients. On dit qu’ils vendent l’air.

Quand devez-vous consulter un psychologue ?

Il est difficile de ne pas écouter ce que les autres disent et de prendre la décision autonome d’aller voir un psychologue. Cela se produit généralement après une forte crise, lorsque vous réalisez que si vous ne faites pas quelque chose, vous pourriez devenir fou. Vous ne devez pas attendre d’être dans une situation extrême pour prendre la décision saine de demander de l’aide.

Il s’agit d’une série de conditions qui nécessitent nécessairement l’intervention d’un psychologue :

– Quand vous sentez que vous avez perdu espoir.

– Quand vous ressentez une grande douleur sans savoir de quoi elle dépend.

– Lorsque les bagarres, l’agressivité ou la dépendance sont le fondement de vos relations avec les autres, ce qui vous amène à penser que les autres sont le problème.

– Quand l’anxiété et la peur en général sont votre pain quotidien.

Si vous avez déjà pensé à consulter un psychologue, faites-le. Ainsi, la situation n’empirera pas. Dans le pire des cas, vous aurez vécu une nouvelle expérience qui peut ou non correspondre à ce dont vous aviez besoin.

Éléments à prendre en compte

Un psychologue n’est pas un nouveau meilleur ami. C’est un professionnel formé pour vous aider à réorganiser vos idées et vos sentiments afin que vous souffriez moins et que votre vie soit plus harmonieuse. Le résultat des séances du psychologue n’est pas un bonheur total. Ce que fait un psychologue, c’est essayer de vous renforcer afin que vous puissiez gérer vos problèmes et vos conflits plus sereinement. Cela améliorera votre qualité de vie, mais ne vous immunisera pas contre la souffrance ou la confusion. Tous les psychologues ne sont pas les mêmes. Il y a ceux qui sont plus directs, qui essaient de construire avec vous des solutions opportunes au problème qui vous a conduit à vous tourner vers le même psychologue et à opter pour une courte thérapie. D’autres, en revanche, essaient d’aller plus loin et ne se concentrent pas seulement sur le problème pour lequel vous vous êtes adressé au psychologue, en essayant d’analyser le contexte de la vie que vous avez vécue. D’autres encore vous amèneront à rechercher cette force inconsciente qui est en chacun de nous, à travers un long processus. L’important est qu’ils étudient la technique à mettre en pratique avant de choisir le type de séances à subir. Vous devez également vous assurer de consulter un psychologue approprié et l’interroger sur ses techniques et ses méthodes de travail. Ce que vous aimeriez peut-être un peu moins, c’est la partie concernant le temps et l’argent. Il n’est pas facile de s’habituer à être totalement ouvert devant quelqu’un qui, à tout moment, peut vous dire : son temps est écoulé et vous faire ensuite payer. Au début, ils vous donnent envie de pleurer. Cependant, au fil du temps, vous vous rendrez compte qu’une grande partie de votre prise en charge dépend de ces deux facteurs : comprendre quand il est temps de consulter un psychologue et vous libérer des liens avec lui, le rémunérer pour son travail.

Quand consulter un psychologue ?

La consultation chez un psychologue est nécessaire quand les troubles de la personne l’empêchent d’avoir une vie sociale satisfaisante. Cela concerne aussi bien les relations professionnelles que personnelles. Il n’est pas nécessaire d’avoir une prescription médicale pour consulter. Mais le médecin traitant peut indiquer au patient qu’il nécessite des soins auprès d’un psychologue.

Comment se passe un premier rendez-vous ?  

Difficile de répondre à cette question tant les pratiques des psychologues et psychiatres sont variées. Globalement, il ne faut pas appréhender cette consultation. Il s’agit d’un premier contact qui va permettre au psy de faire un premier point : il cherchera avant tout à savoir pourquoi la personne consulte. Peut-être posera-t-il aussi des questions sur l’histoire du patient afin d’avoir des repères. Côté patient, c’est également l’occasion de vérifier que le psy qu’il a choisi lui convient. Il est indispensable en effet de se sentir à l’aise, de pouvoir parler librement, en quelque sorte d’avoir un bon feeling avec son psy. Et si ce n’est pas le cas, nul ne vous oblige à reprendre rendez-vous. Ce n’est pas parce qu’on prend rendez-vous une fois, que l’on est engagé.

Comment choisir un psychologue ?

Le choix d’un psychologue se fait en fonction de sa spécialité. Au cours de sa formation, le psychologue se spécialise dans un domaine : neuropsychologie, psychopathologie générale, psychologie du travail. Cette spécialisation conditionne ensuite son champ d’intervention. Par exemple, le psychologue clinicien, qui s’est ainsi orienté vers la psychopathologie pendant son cursus universitaire, propose des psychothérapies à ses patients, alors que le psychologue cognitif est formé aux thérapies comportementales et cognitives. Il est important d’orienter sa sélection avec cette première information. Il est possible de demander à son médecin traitant les professionnels avec lesquels il a l’habitude de travailler. C’est rassurant et cela permet un bon suivi. Quelle que soit leur spécialisation, tous les psychologues titulaires de ce titre s’engagent à respecter le Code de déontologie des psychologues. Ils sont notamment soumis au secret professionnel. Par ailleurs, les psychologues ont obligation de s’inscrire dans un registre départemental, que l’on peut consulter en s’adressant à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales. C’est la garantie de leur identité professionnelle et de la possession d’un diplôme universitaire. Contrairement au psychiatre, le psychologue ne peut pas prescrire de médicaments.

Que fait un psychologue ?

Lors des séances, le psychologue analyse les situations pour repérer les troubles et conseiller des modalités d’aide psychologique. Selon ses affinités, ses influences, sa formation et son affiliation à telle ou telle école, le psychologue va préférer mettre en place certaines psychothérapies plutôt que d’autres, psychothérapie de soutien, psychothérapie d’inspiration psychanalytique. Comme les psychiatres, les psychologues peuvent également être psychanalystes. Certains psychologues utilisent des outils, comme les tests de QI, les tests de personnalité ou les tests de mémoire afin de mieux cerner les difficultés de leurs patients.

Comment trouver un psychologue ?

  • Le médecin généraliste : il peut vous orienter vers un confrère psychologue ou psychiatre.
  • Le bouche-à-oreille peut aussi être une bonne solution lorsqu’on ne sait pas quel psy consulter. Cependant, il est préférable de ne pas consulter le même psy que son mari ou que sa femme pour des raisons évidentes, qui ne faciliteraient pas le travail du psy.
  • Via les services psychiatriques et les structures du secteur psychiatrique, notamment les centres médico-psychologique, qui eux aussi disposent généralement de contacts.
  •  S’il s’agit d’une consultation pour un enfant ou un adolescent, on peut utiliser le bouche-à-oreille également avec les parents de l’école ou contacter directement l’établissement scolaire. Au mieux, le psychologue scolaire, s’il y en a un, pourra orienter. Sinon les assistantes sociales ou les infirmières ont généralement aussi des contacts psychologues dans leur réseau.
Urgences médicales : trouver un praticien de garde à proximité
Découvrez 7 maladies qui provoquent une fatigue excessive chez les personnes