Qu’est-ce que la polio ?

La polio, également connue sous le nom de poliomyélite, est une maladie virale très contagieuse. Souvent, aucun symptôme spécifique ne se manifeste. Dans les cas graves, la maladie peut entraîner une paralysie des jambes ou des muscles respiratoires. La polio a été éradiquée en Europe depuis 2002, mais deux cas sont apparus en Ukraine en septembre 2015. Cela souligne l’importance de la vaccination pour empêcher la réapparition du virus. Jusqu’en 1998, deux vaccins différents étaient disponibles pour la polio. Aujourd’hui, seul le vaccin IPV, qui est injecté par voie intramusculaire, est encore utilisé. La vaccination orale, en revanche, n’est plus utilisée en Allemagne, car elle a rarement déclenché la polio elle-même.

Qu’est-ce que la polio ?

La polio est une maladie causée par le poliovirus, hautement contagieux. Les personnes qui ont été infectées par le virus peuvent s’auto-infecter dans les heures qui suivent l’infection et le rester jusqu’à six semaines. Le temps qu’il faut pour que la maladie se déclare peut varier considérablement. La période d’incubation est généralement comprise entre trois et 35 jours. Le virus est principalement transmis par voie fécale-orale. À cet égard, les poliovirus sont similaires aux agents pathogènes qui causent l’hépatite A. Fécale-orale signifie que l’agent pathogène est excrété dans les selles par les personnes infectées. Par manque d’hygiène, les virus peuvent alors se retrouver sur des objets ou des liquides et être ainsi réabsorbés (oralement) par la bouche. L’infection par gouttelettes en éternuant ou en toussant est possible, mais relativement rare.

Polio : symptômes non spécifiques

La polio progresse souvent sans aucun symptôme ou du moins sans symptômes clairs. Les personnes concernées ne remarquent alors généralement même pas qu’elles sont infectées par le virus. Ils ne présentent que des symptômes non spécifiques tels que fièvre, mal de gorge, perte d’appétit, nausées et diarrhées. Cette phase peut durer entre une et deux semaines – dans de nombreux cas, la maladie se résorbe ensuite. Si les virus pénètrent dans le système nerveux central, des symptômes tels que fièvre, douleurs dorsales, raideur de la nuque et douleurs musculaires peuvent apparaître environ trois à sept jours après la fin de la première phase. Certaines personnes – estimées entre 0,1 et 1 % – souffrent de la paralysie typique de la polio. Il s’agit de paralysies asymétriques qui persistent généralement même après la disparition de la maladie. La paralysie touche principalement les jambes. Cependant, le virus peut également affecter d’autres muscles, par exemple dans les bras, les yeux ou l’abdomen. Si la paralysie s’étend aux muscles respiratoires, cela peut entraîner la mort du patient. Une évolution grave est plus probable chez les patients adultes que chez les enfants.

Syndrome post-polio

Après avoir survécu à la polio, le syndrome dit post-polio peut survenir plus tard dans la vie, parfois des années ou des décennies plus tard. Ce syndrome peut également se manifester lorsque la maladie de la polio elle-même est passée sans symptômes. Au cours du syndrome post-polio, des symptômes tels que l’atrophie musculaire, la faiblesse, la douleur et l’épuisement apparaissent. Il est typique que les examens médicaux ne révèlent aucune cause des plaintes. On soupçonne donc que dans certaines maladies chroniques, un syndrome post-polio est à l’origine des plaintes sans cause identifiable.

Traitement de la polio

Le traitement contre le poliovirus lui-même n’est pas possible, car il n’existe pas de médicaments pour lutter contre les agents pathogènes. Une fois que la maladie a éclaté, seuls les symptômes peuvent être traités. La seule protection efficace contre la polio est le vaccin contre la polio.

La vaccination protège contre la polio

Pour se protéger contre la polio, deux vaccinations différentes étaient disponibles en Allemagne jusqu’en 1998. Depuis 1998, seul le vaccin IPV est utilisé en Allemagne. Bien que la vaccination orale, qui a été effectuée avec un poliovirus atténué, ait offert une protection plus efficace, dans de rares cas, elle a même causé la polio. En Allemagne, environ un à deux cas de ce type se produisent chaque année (poliomyélite vaccinale). C’est pourquoi, aujourd’hui, seul le vaccin IPV est utilisé. Ce vaccin ne peut pas causer la poliomyélite, car aucun virus atténué mais tué n’est injecté. Le vaccin est injecté soit dans les fesses, le haut du bras ou la cuisse. L’inconvénient de cette forme de vaccination est qu’elle est plus complexe et plus coûteuse. Il est donc difficile de parvenir à une couverture vaccinale complète, en particulier dans les pays en développement. La vaccination par ingestion est encore fréquemment utilisée ici.

Polio : à quelle fréquence se fait la vaccination ?

La fréquence de la vaccination contre la polio dépend du type de vaccin que vous utilisez, que vous utilisiez un seul vaccin ou une combinaison des deux. En règle générale, les vaccins sont administrés entre l’âge de deux et quatre mois et entre le 11e et le 14e mois, avec une vaccination supplémentaire à trois mois, selon le calendrier de vaccination. La vaccination contre la polio est souvent associée à des vaccins contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche. Entre 9 et 17 ans, une vaccination de rappel est recommandée. Si, en consultant votre carnet de vaccination, vous constatez que vous n’avez pas reçu tous les vaccins nécessaires contre la polio, vous devez contacter votre médecin de famille et faire effectuer les vaccinations.

La polio en déclin dans le monde

Dans le passé, la polio était répandue dans le monde entier et se manifestait assez fréquemment. Cependant, avec l’introduction de la vaccination orale en 1962, la maladie a maintenant été presque complètement éradiquée. De grandes parties du monde sont désormais considérées comme exemptes de polio. Certains parents pensent qu’il n’y a plus de risque et ne font pas vacciner leurs enfants contre la polio. Cependant, il s’agit d’une erreur dangereuse. En effet, l’absence de protection vaccinale augmente le risque que des cas de polio se reproduisent en Allemagne. Bien qu’aucun autre cas n’ait été signalé en Allemagne ces dernières années, la polio reviendra en Europe en 2015.

Traitement des crises de migraine aiguë
Traiter la toux avec l’homéopathie