Peste

A retenir : Dès lors qu’une personne est infectée, la peste se transmet très vite, surtout si les conditions d’hygiène ne sont pas respectées. La maladie se propage facilement vers un autre pays par l’intermédiaire d’un rat contaminé qui meurt sur un navire.

La peste est une maladie transmise par les animaux. Le bacille, Yersinia pestis ou Pasteurella pestis, responsable de la maladie affecte les animaux, leurs puces tout comme l’homme. Le bacille fait 1 à 3 mm de long et a le pouvoir de résister au froid. La peste est une maladie qui est présente principalement dans les régions où il y a beaucoup de rongeurs, notamment, le Kenya, la Chine, le Pérou ou encore le Brésil.

Modes de transmission

Les puces peuvent transporter la bactérie pendant un mois s’il y a l’humidité. La contamination d’un rat à un autre se fait à travers leurs puces. En effet, c’est lorsqu’un rat mort porteur de la peste se trouvant près de l’habitation humaine, que la puce se transmet à l’homme. La contamination d’homme à homme se fait par les puces. Aussi ces parasites sont présents sur les cadavres, donc les personnes s’occupant des mourants, enterrent ou veillent sur les morts, présentent un grand risque de contracter la maladie. Il est à noter que le bacille résiste au froid, donc elle est particulièrement présente sur les cadavres.

Dès lors qu’une personne est infectée, la peste se transmet très vite, surtout si les conditions d’hygiène ne sont pas respectées. La maladie se propage facilement vers un autre pays par l’intermédiaire d’un rat contaminé qui meurt sur un navire.

Trois formes de la maladie

La peste bubonique est la forme la plus fréquente qui soit. Elle est causée par la piqûre d’une puce infectée. Le bacille s’attaque au ganglion se trouvant le plus proche de la piqûre. La bactérie déclenche une inflammation suite à la multiplication rapide des bactéries. Le ganglion touché est très douloureux, peut même suppurer par une plaie ouverte.

Lorsque l’infection se propage directement dans le sang, on parle de peste septicémique. Par ailleurs, à un stade avancé, la peste bubonique peut se retrouver dans le sang. La peste septicémique est causée par les piqûres des puces, ou au contact d’une peau blessée porteuse du virus.

La peste pulmonaire est la forme la plus sévère de la maladie. Elle est causée par la contamination de la peste bubonique parvenue à un stade avancé. Elle est transmise par l’inhalation d’un aérosol de gouttelettes infectieuses. Si elle n’est pas traitée, la personne contaminée perdra définitivement la vie.

Symptômes

La personne infectée peut faire de la fièvre, peut avoir des frissons, éprouver de la fatigue, des douleurs corporelles, de la nausée, des maux de tête comme des maux de gorge.

De plus, la peste se manifeste par un bubon, qui est l’inflammation d’un ganglion se trouvant au niveau des aisselles, ce bubon peut s’irriter, s’enfler et devenir très douloureux.

Traitement et prévention

Les personnes se rendant dans les pays où les risques de la peste sont élevés devront consulter une clinique pour évaluer les risques qu’ils encourent. Aussitôt qu’un cas de la peste est détecté, un dispositif de sécurité se met en place. Cela implique, l’isolement des malades, une vaccination massive de toute la population, et une dératisation intensive.

La peste peut aussi être traitée par des antibiotiques comme, le chloramphénicol, et la streptomycine. Par ailleurs, les personnes à risques, comme les ouvriers agricoles ou les techniciens de laboratoire peuvent faire un vaccin de prévention.

Le taux de paludisme en baisse
Staphylococcus