Fausses nouvelles et Coronavirus : comment protéger les personnes âgées ?

De telles informations non étayées font que beaucoup de gens y croient et s’inquiètent. Dans certains cas, cela conduit même à des problèmes psychologiques. Même si tout le monde, quel que soit son âge, est susceptible de croire ce genre de nouvelles, les experts affirment que certaines conditions sociales et physiologiques finissent par rendre les personnes âgées plus vulnérables aux mensonges et aux fausses nouvelles. Les conditions qui rendent ce groupe plus sensible à ce type d’information sont liées à la difficulté qu’ont les personnes âgées à suivre les ressources technologiques et aussi à la réduction du rythme des fonctions cérébrales.

Fausses nouvelles : conséquences sur la santé mentale

Un grand nombre de contre-vérités peut causer beaucoup de dommages à la santé mentale, surtout dans le moment présent, où le changement de routine et les incertitudes génèrent de nombreuses images d’anxiété et de dépression. Pendant la pandémie de Coronavirus, et pendant le confinement il est possible d’observer la multiplication de nombreuses fausses nouvelles coronavirus, non seulement par les réseaux sociaux, mais aussi par les journaux télévisés. Des fausses informations qui rendent plus difficile la lutte contre le coronavirus. L’organisation mondiale de la santé et des hauts responsables se trouvent parfois dans l’obligation d’intervenir médiatiquement pour démentir certains propos publiés par une mauvaise manipulation information pendant cette crise sanitaire. Malgré les efforts de l’institut pasteur et les statistiques exactes données par des centres de traitement de coronavirus de fake news concernant l’épidémie coronavirus sur les réseaux sociaux a encore des impacts néfastes sur le comportement des individus. Pour mieux protéger les personnes âgées aux fausses nouvelles et coronavirus, chacun doit prendre ses responsabilités: prendre les mesures et respecter les barrières sanitaires, surveiller les informations ainsi que les sources d’informations pour les personnes âgées. Organiser et planifier pour eux, un moment favorable permettant de partager les informations officielles pour ne pas tomber sur des fausses nouvelles. Pour faire bon usage de l’Internet, il est important de suivre certaines lignes directrices, détecter la véracité des informations en consultant d’autres sources, car malgré la liberté expression, certaines informations données sont fausses.

Consulter d’autres sources

Un autre conseil est de vérifier les portails d’information fiables pour voir si l’information a été citée. Probablement, si les données envoyées par les réseaux sociaux sont vraies, elles feront la une des grands réseaux de communication. Cela permet d’éviter et tomber sur le fake news publiant des fausses informations avec manipulation information. De plus, lire toute la nouvelle, pas seulement le titre. Méfier  des contenus qui contiennent des expressions telles que “attention, votre attention”. Évaluer si la date, le lieu et la participation sont cités dans le texte. Méfier si, à la fin de l’information, il y a une demande de partage. Tout cela peut aider pour détecter des fausses nouvelles coronavirus 

Ne pas agir sur une impulsion

Bien qu’Internet offre plusieurs fonctions instantanées qui contribuent à la routine, chacun doit les utiliser avec beaucoup de prudence. Dans ces cas, il est recommandé d’analyser la provenance du lien envoyé, même pour éviter de tomber dans les escroqueries qui ont été appliquées. Donc faire bien attention aux fausses nouvelles coronavirus et aux certaines guides et sites utilisant des liens comme opens window, window click, click share.

Les conséquences de la météo sur les personnes sensibles
Les recherches contre la maladie Alzheimer continuent